Tool to Team gif spinner
Carte Blanche

Coconstruction des espaces de travail : méfiez-vous de l’effet Ikea

Vous qui êtes féru d’innovation, vous aimez suivre les nouvelles tendances en immobilier ? Vous avez senti l’ère du « Co » se répandre dans le monde du bâtiment (et pas que) : Coconstruction des espaces de travail, Codesign, Cocréation, Coworking, CoCorico, etc. Comme vous projetez d’étendre vos locaux suite à plusieurs recrutements, vous vous dites : « je vais proposer à mes collaborateurs de refaire eux-mêmes la décoration du plateau et les aménagements de l’extension, ce sera forcément à leur goût et ils se l’approprieront mieux»

Une idée pas si brillante !

Effectivement. Il est fort probable que les collaborateurs qui auront réfléchi à la façon de réaménager les espaces, testé les mobiliers chez des fournisseurs, surfé sur Pinterest en quête d’inspirations et mouillé leur maillot à repeindre murs et plafonds, soient particulièrement fiers et satisfaits de leurs nouveaux locaux. « Tant mieux » nous direz-vous. Pourtant, il y a fort à parier que la perception de vos collaborateurs soit biaisée ! Figurez-vous qu’ils pourraient bien être sous l’influence de l’effet Ikéa ! Vous savez… Ce biais qui fait que plus quelqu’un s’investit dans quelque chose plus il lui accorde de la valeur. Trouver sa bière homemade tellement bonne, ne pas voir les trous dans l’enduit de finition parce qu’on en est à la 5ème couche de lissage, oser offrir ce bavoir cousu main parce qu’on y a mis tout notre coeur, etc. STOP à l’illusion esthétique !

Un biais cognitif, c’est quoi ?

Vous êtes sous l’effet d’un biais cognitif : c’est un mécanisme de pensée souvent inconscient à l’origine d’une altération du jugement. Il agit comme une déviation dans le traitement cognitif d’une information, qui a pour effet d’écarter la pensée logique et rationnelle de la réalité. Ils constituent des façons rapides et intuitives de porter des jugements ou de prendre des décisions qui sont moins laborieuses qu’un raisonnement analytique qui tiendrait compte de toutes les informations pertinentes. Ces jugements rapides sont souvent utiles, mais sont aussi à la base de jugements erronés typiques.

Un point sur les biais cognitifs

L’étude des biais cognitifs fait l’objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et, plus généralement, dans les sciences cognitives. Ces-derniers ont permis d’identifier plus de 50 biais, classés en plusieurs catégories :

  • Biais sensori-moteurs
  • Biais attentionnels
  • Biais mnésique
  • Biais de jugement dont : 
    • l’effet Ikéa, que nous développons ci-dessous
    • le biais de conformité qui consiste à reproduire le comportement des autres, à adopter les mêmes codes, les mêmes valeurs mais aussi à prendre les mêmes décisions, pour se conformer. Dans l’exemple pris dans cet article, l’effet de mode du « Participatif » pourrait bien avoir une influence dans votre choix de faire participer vos collaborateurs dans le choix de la déco.
  • Biais de raisonnement : dont le biais de représentativité qui consiste à considérer un ou certains éléments comme représentatifs d’une population. Dans cet exemple, cela revient à considérer votre groupe de contributeurs comme représentatif de l’ensemble de vos équipes et d’en généraliser les avis.

Pour en savoir plus sur les biais cognitifs.

L’effet Ikéa, c’est quoi ?

Mais revenons-en à l’effet Ikea :

Ce sont Michael Norton, Daniel Mochon et Dan Ariely qui ont nommé ce phénomène, suite à la publication de trois études en 2011.

« Le travail seul peut suffire à induire une appréciation plus importante du fruit de notre labeur, même en montant un simple bureau standardisé, une tâche ardue et solitaire peut amener les individus à surestimer leurs (pauvres) créations. » 

Peu importe si ce meuble a été monté de travers et que les finitions ne sont pas soignées, les contributeurs se satisferont du plaisir de l’œuvre achevée. Mais attention, l’existence de cet effet valorisant est soumise à plusieurs conditions :

  • Non seulement les participants doivent pouvoir aller jusqu’au bout de leur création et avec succès.
  • Ils doivent aussi se sentir compétents pour réaliser les tâches déléguées.

Ainsi, ceux qui n’auraient pas contribué à ces travaux pourraient porter un jugement tout à fait différent sur la qualité et la valeur de ces aménagements. Cela concerne par exemple les nouveaux arrivants, vous-même – si vous n’avez pas du tout participé aux travaux -, de futurs potentiels acheteurs de votre bien, des clients que vous recevez au bureau, etc. Avec autant de répercussions possibles sur votre attractivité.

Identifier une intention et un objectif de réaménagement participatif des espaces de travail

En conclusion, si vous êtes tenté par les démarches participatives pour réaménager vos espaces de travail, demandez-vous alors quelle est votre intention, votre objectif prioritaire ?

  • Avoir des locaux fonctionnels et pratiques ? 
  • Avoir des locaux à l’image de votre entreprise ? 
  • Valoriser vos collaborateurs et qu’ils en soient fiers? 
    • Les contributeurs constituent-ils un panel représentatif de votre équipe ? 
    • Sont-ils reconnus pour leur compétence dans les missions que vous leur affectez ? 
    • Le périmètre des missions qui leur sont confiées permet-il d’avoir le sentiment d’accomplir ces dernières du début à la fin ?  
    • Jusqu’où et à qui êtes-vous prêts à confier votre projet ? 
    • Souhaitez-vous y participer vous-même ?

Faites intervenir des professionnels de l’aménagement d’espaces de travail (programmistes, spaceplanner, architectes d’intérieur) qui vous aideront, vous et vos équipes, à identifier les critères objectifs d’évaluation des propositions faites : fonctionnalité, durabilité, entretien maintenance, ergonomie, coût global, etc.

Au sein de la Tool to team, architectes, ingénieurs, consultants en organisation et coachs, vous aident non seulement à identifier cette boussole d’aide à la décision mais aussi à prendre conscience des biais qui peuvent s’appliquer tout au long de votre processus de réaménagement. Si cet accompagnement vous intéresse, appelez-nous !

Intéressé par le sujet ?Partagez-le avec votre communauté sur...
LinkedInTwitterFacebook
idée neuve : ampoule
Ce sujet vous passionne ?
Vous souhaitez en
discuter ?
Prenons contact Voir toutes nos références