Tool to Team gif spinner
Carte Blanche

Comment considérer les externalités négatives du télétravail ?

Le télétravail a toujours fait l’objet d’une demande des salariés et d’une défiance des entreprises, liée à l’appréhension des modes de management à distance. Les chiffres ne trompent pas : la dernière enquête SUMER (Surveillance Médicale des Expositions des salariés aux Risques professionnel) avant COVID (qui date de 2017), fait état de 3% de salariés pratiquant un télétravail régulier.
Depuis la crise sanitaire le télétravail s’est installé comme une forme de travail massive et incontournable pour l’avenir. La question n’est plus « télétravail ou pas ? » mais « comment ? ».

La focalisation sur le temps de travail et les conditions du télétravail 

Pendant la crise sanitaire, et encore maintenant, les entreprises ont conclu des accords télétravail avec trois préoccupations majeures : 

  • Quel temps optimum sur une semaine (pas trop mais pas trop peu) ?
  • Quelles compensations des salariés pour l’utilisation de leur domicile ?
  • Quel métiers télétravaillables ?

Ces préoccupations légitimes négligent un aspect qui revient comme une question chez nos clients : est-ce que le télétravail n’aurait pas des effets négatifs sur notre fonctionnement ? Donc, est ce que toutes les interactions de travail doivent être télétravaillées ?

Des préoccupations post-confinement relatives à la créativité et la cohésion des équipes 

Une étude de l’ANDRH (Association Nationale des DRH) au sortir du premier confinement pointait, en juin 2020, quatre risques principaux :

  • Le sentiment d’appartenance à l’entreprise
  • La cohésion entre les salariés
  • Les risques psycho-sociaux 
  • La créativité et l’innovation 

Il est urgent de traiter cette nouvelle question qui émerge : quelle organisation du télétravail pour garantir un travail satisfaisant collectivement et individuellement ?

Le jeu « C’est ton tour » pour partir des usages du télétravail afin de cartographier ce qui peut être télétravaillé et ce qui ne doit pas l’être

Tool To Team et Florès ont développé le jeu « C’est ton tour » pour caractériser l’expérience des collaborateurs sur leur lieu de travail et identifier les futurs besoins à travers une expression facilitée, reposant sur un support ludique.   

Nous enrichissons notre jeu à la dimension « télétravail » avec, comme objectif de pouvoir :

  • Caractériser ce qui favorise une expérience individuelle satisfaisante de télétravail et éviter l’exposition aux risques psychosociaux
  • Cartographier les interactions de travail qui peuvent être télétravaillées et celles qui ne doivent pas l’être au titre de la créativité, de l’efficacité et de la cohésion.

Ces conclusions pourront servir à rédiger une charte de télétravail et servir de support à de nouveaux accords qui intégreront « les externalités négatives du télétravail » qui restent un impensé de nos organisations.

E.P.

Intéressé par le sujet ?Partagez-le avec votre communauté sur...
LinkedInTwitterFacebook
idée neuve : ampoule
Ce sujet vous passionne ?
Vous souhaitez en
discuter ?
Prenons contact Voir toutes nos références