Tool to Team gif spinner
Carte Blanche

Managers et bureaux partagés : des relations difficiles

La tendance que nous voyons dans nos études montre que les managers et, bien souvent, les équipes de direction, sont installées en plateforme lors d’aménagement de nouveaux locaux. Ils/elles quittent leur bureaux individuels pour découvrir la vie de l’open-space. Toutefois, cela n’est pas forcément adapté. Pourquoi managers et bureaux partagés ne font pas forcément bon ménage ?

Entre déséquilibre et dogmatisme 

Il y a de saines motivation, notamment liées à la répartition déséquilibrée de la surface. J’ai en tête une entreprise où nous sommes intervenus, dans laquelle les bureaux individuels de l’équipe de direction représentaient 30% de la surface des locaux alors que cette même équipe représentait 15% de l’effectif. Une situation vécue difficilement par les équipes, d’autant plus que l’implantation entrainait une exiguïté des locaux avec le sentiment partagé de constamment « se marcher dessus« .

Il y a de moins bonnes raisons ! La valorisation des fonctionnements horizontaux et la dénonciation d’un management vertical se traduit, dans les espaces de travail, par la suppression des bureaux individuels et l’implantation des managers dans les open-spaces. Lors des projets d’aménagement, cette décision est déjà prise dès le lancement, au risque du dogmatisme.

A relire : cet article sur l’appropriation des espaces de travail.

Manager, un métier spécifique qui induit des besoins spécifiques

Pourtant les managers ont des besoins spécifiques qui sont souvent ignorés. Suivez un manager et vous vous rendrez compte que l’essentiel de son temps de travail il/elle est en relation :

  • accueillir un équipier pour traiter de sujets personnels qui impliquent de la discrétion,
  • téléphoner à ses partenaires pour traiter les dysfonctionnements du jour,
  • s’enfermer dans son bureau pour échanger sur un projet confidentiel,
  • réunir l’équipe pour piloter l’activité,
  • recevoir un client pour négocier un contrat important.

Et si les managers étaient des résidents comme les autres ?

Les managers sont souvent les grands oubliés quand il s’agit d’identifier les usages des collaborateurs concernant leur espaces de travail. Parce qu’ils sont en position hiérarchique, de décideur, ils n’auraient pas leur mot à dire car sont à la fois, juge et partie ? Découvrez cette méthode de prise de décision par collective.

Chez Tool To Team, quand nous accompagnons l’analyse des usages, nous sommes attentifs à ce que les managers soient considérés comme un métier en soit. C’est en partant de leurs usages que nous imaginons des espaces de travail qui leur sont adaptés. Avec parfois des plateformes, utiles à la coopération mais couplées à des bulles en nombre suffisant pour répondre au besoin d’interaction et de discrétion.

En somme, pour vos managers, moins d’idées toutes faites et plus d’attention à leurs besoins !

E.P.

Intéressé par le sujet ?Partagez-le avec votre communauté sur...
LinkedInTwitterFacebook
idée neuve : ampoule
Ce sujet vous passionne ?
Vous souhaitez en
discuter ?
Prenons contact Voir toutes nos références