Tool to Team gif spinner
Carte Blanche

« Happiness at work » : et si cela fonctionnait ?  

Aujourd’hui, nous pensons que d’être heureux au travail est possible. D’où la création de postes comme les « Chief Happiness Officer » qui veillent à créer une cohésion et un état d’esprit positif au sein de l’entreprise. Et si ce « happiness at work » fonctionnait vraiment ?

Plusieurs études ont montré une corrélation entre la joie et la réussite au travail. L’Université de Warwick (Royaume-Uni), a révélé – d’après une de ses études – que les employés « heureux » étaient jusqu’à 12% plus productifs que les autres. En effet, lorsque des individus vivent une expérience positive (ou sont tout simplement contents), ils sont plus motivés pour investir de leur temps dans le travail, plus motivés pour faire des efforts, plus motivés pour surmonter les obstacles. Ils ont une énergie positive qu’ils investissent dans leur travail. L’état d’esprit est très important dans la réussite, que celle-ci soit sportive, personnelle ou professionnelle.  

Le travail, vecteur d’épanouissement

Aujourd’hui l’image du travail a évolué. Un emploi n’est plus seulement un moyen de subvenir aux besoins. Il peut – et devrait – également être un moyen de s’épanouir. Il est important pour les entreprises de créer et maintenir une énergie positive dans leurs environnements de travail. Un environnement de travail agréable sera bénéfique pour les employés. Ces bénéfices pourront avoir un impact sur la société toute entière puisque permettant d’améliorer la productivité et la performance. 

Avoir des collaborateurs qui viennent au bureau tous les jours pour réaliser mécaniquement leurs tâches puis rentrer chez eux, n’est pas viable à terme. Tandis qu’un collaborateur heureux et appréciant son travail sera plus efficace, il ne sera pas stressé et aura l’envie de réussir et de s’investir.

Le bonheur est contagieux. Des personnes ressentant du plaisir à accomplir leurs tâches sont un bel exemple pour les personnes moins motivées. De plus en plus de société l’ont compris et l’appliquent, en allant même jusqu’à engager des « CHO », Chief Happiness Officer, c’est-à-dire des directeurs du bonheur au travail. Ces sociétés recherchent de la positivité au bureau, pour améliorer la productivité. 

Êtes-vous heureux au travail ?

Mais alors, de quoi dépend notre « happiness at work » ? Comment savoir si l’on est satisfait ?
Quelques pistes : 

  • Apprécier réaliser la tâche qui nous a été confiée  
  • Avoir de bonnes relations avec les personnes avec lesquelles nous travaillons 
  • Se sentir respecté et reconnu  
  • Sentir que cet emploi permet d’améliorer nos compétences, etc.

En tout cas chez Tool to Team nous sommes heureux, et vous ?! 

S.B.

Intéressé par le sujet ?Partagez-le avec votre communauté sur...
LinkedInTwitterFacebook
idée neuve : ampoule
Ce sujet vous passionne ?
Vous souhaitez en
discuter ?
Prenons contact Voir toutes nos références