Tool to Team gif spinner
Articles

Flex office : peurs vs opportunités

Ah, le flex ! Ce mot évoque des images de gymnastes contorsionnistes et de yogis aux postures impossibles. Du côté des bureaux, toutes les peurs véhiculées jadis autour du terme « open space » se sont cristallisées aujourd’hui sur la partie « flex » du flex office.

Des peurs multiples et variées

Mais qu’est-ce qui nous effraie tant dans le flex ? Est-ce la crainte de perdre notre précieux territoire ? Celui marqué par la tasse de café, les photos persos et les post-it colorés ? Ou peut-être la terreur de devoir chasser un bureau libre chaque matin, tel un guerrier des temps anciens partant en quête d’une terre promise ?

D’après nous, les sages de Tool to Team, les peurs induites par le flex office sont multiples et variées. Elles vont du manque d’intimité à la perte de repères, en passant par la crainte de l’open-space infini, où le bruit des claviers résonne comme le tambourinage incessant de la pluie sur un toit de tôle. Et que dire de ces pauvres âmes qui doivent abandonner leurs dossiers papier, ces reliques d’un passé révolu, pour se plonger dans l’abysse de la dématérialisation ?

On nous alerte également sur les risques de distractions et de bruit. Qui pourraient en effet transformer nos bureaux en véritables jungles urbaines, où le photocopieur et la sonnerie du téléphone menacent la concentration et la productivité. Imaginez un peu : des employés errant sans but, à la recherche d’un espace de travail, d’une bulle pour faire une visio, comme des âmes en peine, à la recherche d’une place libre, comme dans un jeu de chaises musicales.

Le flex : source d’opportunités

Mais, ne désespérez pas ! Car le flex office n’est pas seulement un monstre caché sous le bureau, prêt à avaler vos stylos et vos notes adhésives. Non, c’est aussi une opportunité de réinventer notre façon de travailler, de briser les chaînes de la routine et de retrouver du collectif.

Chez Tool to Team, nous organisons des ateliers de prise de parole des agents afin de récolter toutes ces peurs. Sous forme ludique, nous nous attachons à être à l’écoute des peurs de chacun, des résistances. Cette collecte nous permet de mieux comprendre les fonctionnements de travail, de les intégrer et de pouvoir ainsi rassurer dans la mise en œuvre du projet.

Nous étions la semaine dernière au Théâtre d’O à Montpellier, où nous avons accueilli les agents de la Direction RH du Département de l’Hérault. 170 personnes étaient présentes. Afin de recueillir un maximum les besoins de chacun, nous avons organisé l’évènement en plusieurs ateliers / stands interactifs. Ceux-ci permettaient, soit de manière autonome soit accompagnée, de s’exprimer librement sur le projet. Il s’agit d’un projet pilote, ayant vocation à servir de ligne directrice pour la rédaction du référentiel tertiaire du Département.

Alors, chers lectrices et lecteurs, armez-vous de courage et nous pouvons être à vos côtés pour partir à la conquête de cette nouvelle ère du travail !

M.P.

Intéressé par le sujet ?Partagez-le avec votre communauté sur...
LinkedInTwitterFacebook
idée neuve : ampoule
Ce sujet vous passionne ?
Vous souhaitez en
discuter ?
Prenons contact Voir toutes nos références